Prochain Atelier Gratuit de Méditation Vibrale.

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Lundi 17 Octobre, 2022 à 18H. Ouvert à tous!

Me Contacter personnellement pour inscription.

Partagez avec vos amis!

« Un Rien qui a toujours été là » nous fait vivre le ici et le nulle part, la forme et la non forme, la manifestation et le Grand Silence.

Installons-nous dans la Présence à l’instant…

Nous sommes à la fois dans cet espace ensemble, et en même temps nous sommes nulle part et il n’y a personne.

Juste un instant qui s’écoule…

Un Rien qui s’exprime, qui se dévoile…

Un Rien qui a toujours été là, et qui vous invite en quelque sorte à le rejoindre, comme une force tranquille, une Présence tranquille.

Le Rien se dévoile

Votre personnage est là, vous habitez votre personnage, vous manifestez une création avec votre forme, mais vous n’êtes pas séparé de ce Rien, si ce n’est que pour l’instant, votre forme crée des limites.

Votre forme vous fait croire à une séparation, vous fait croire à une zone localisée.

Votre forme vous amène dans une histoire au sein de multiples réalités, et il y a des milliards de réalités, mais ce Rien silencieux est là, cette Présence…

Ne cherchez pas à l’atteindre, vous ne l’atteindrez jamais, votre personne, votre personnage ne pourra jamais atteindre le Rien.

Mais c’est le Rien qui va le ré aspirer et lui permettre de se déconstruire au niveau de la forme et de toute l’illusion de l’histoire.

Le personnage est soumis aux forces de la dualité, de la densité, de l’individualité, et il ne peut pas comprendre par le mécanisme de son mental ce dont nous parlons.

Et en même temps ce n’est pas important, car la forme, le personnage et toutes les réalités sont là dans ce Rien.

Et rien ne se passe par la volonté du personnage, ça ne peut pas. Mais au-delà des formes, au-delà des histoires, il y a cette Présence, ce Grand Silence, ce Rien et ce Tout, ce Grand Mystère.

On ne sait pas ce que c’est mais on sait que c’est là.

Ne cherchez pas à comprendre

Pour cette Présence que nous appelons ainsi, tout ce que peut vivre notre personnage, cela lui est complètement égal.

Pour Elle, le personnage n’existe pas dans le sens qu’il n’y a rien à l’extérieur d’Elle-même, aucune dissociation, aucune séparation, aucune image, aucune histoire, pour Elle ça n’a jamais existé, ça n’existe pas. Ne cherchez pas à comprendre.

La conscience a horreur du Rien et le mental ne peut pas l’entendre, et ce n’est absolument pas important.

Vous êtes issu de cette Présence, de ce Grand Silence qui était là bien avant la forme, bien avant la manifestation au sein des créations…

C’est comme si petit à petit vous glissez dans cette dissolution de votre individualité, qui n’a été que fictive et qui n’a jamais existée. Alors ça peut heurter à l’intérieur de vous, ça peut se défendre violemment dans votre tête, ça peut crier, ça peut avoir peur, mais cette Présence silencieuse est imperturbable.

Dans cette Présence silencieuse, il n’y a aucune question, il n’y a aucun doute, aucun chemin, aucune voie, aucune évolution, aucune ascension.

C’est la Présence, on pourrait dire, mais on ne devrait pas le dire parce que le Silence c’est le Silence…

Alors sachez que vous ne sortez de nulle part, vous ne sortirez jamais de votre personnage.

Il n’y a pas à sortir du personnage, de la forme que nous avons.

Il n’y a pas à nier non plus le personnage, il n’y a pas à le fuir.

Ce personnage a été une création comme une autre, dans ce grand mouvement de Création, dans cette grande impulsion de Vie manifestée.

Mais nous avons toujours été dans ce Grand Silence, dans cette Présence.

Un Rien qui a toujours été là…

On ne peut pas se séparer de Qui nous sommes dans notre nature d’Origine, on ne peut pas et qu’importe ce que l’histoire nous a fait croire…

Rien n’est à fuir

Et le retour petit à petit à notre Origine, ce processus de retour est d’une très grande intensité et d’une très grande félicité. C’est comme si tout était ré aspiré par l’Origine.

Nous ne fuyons plus rien, ni notre histoire, ni nos douleurs, ni nos maladies. Nous ne fuyons plus rien, parce que nous savons que nous sommes tout cela en un seul instant comme un seul souffle.

Et à ce niveau là la conscience se libère, elle se libère d’elle-même car c’est la conscience qui nous a maintenus au sein des formes…

Et libre, vous êtes libre…

Et vous vivez ce moment de retour, d’aspiration au UN au sein de l’histoire…

Mais même ce retour fait partie de l’histoire, car en réalité, vous n’avez jamais quitté l’Origine, le Grand Silence.

Et là vous pouvez rire…

Le rire vient spontanément parce que vous vous apercevez que justement rien n’a existé.

Et vous ne pouvez que rire, ressentir ce rire comme une libération de l’histoire racontée, que vous vous êtes raconté et qu’on vous a racontée…

Là il n’y a plus rien et il y a tout, il y a à la fois tous les mondes, toutes les créations, toutes les créatures, tous les plans, toutes les dimensions, mais tout cela n’est qu’une seule et même Présence, un Grand Silence, un Rien qui a toujours été là.

Même ces visions entre guillemet, s’effacent encore davantage au point même que vous ne verrez plus rien, que vous ne serez même plus dans le monde des ressentis ni des perceptions.

Il n’y a rien quand vous rejoignez ce Grand Silence, il n’y a plus de perception, il n’y a plus de sensation, il n’y a plus de vision, il n’y a plus de croyance, juste ça se vit.

Au-delà de l’Amour

Même si vous continuez votre quotidien, ici avec votre forme, vous pouvez totalement revivre cela, ce Grand Silence, tel un véritable vide, un vide où il n’y a plus rien à attendre.

Il n’y a pas d’attente dans le vide, il n’y a pas de vie manifestée dans le vide et pourtant toute la Vie est là.

Il n’y a aucune discussion possible dans ce vide, il n’y a pas d’échange possible puisqu’il n’y a pas de monde ni de relation, mais il y a de l’Amour et même au-delà de l’Amour, car dans ce Rien on ne peut même pas définir l’Amour, qui est presque encore un concept et que ça n’existe pas.

Là vous pouvez vivre que vous êtes à la fois le Rien et le Tout, à la fois cette forme et cette non forme, à la fois l’histoire et le Grand Silence, et voir que tout cela n’a aucune importance, c’est juste que ça se vit et que vous êtes cela…

Alors vous savez que vous êtes encore dans ce corps, vous savez que vous avez une histoire à terminer ici dans cette dimension, mais ça peut ne plus être un problème pour vous, du tout.

Parce que vous avez déjà retrouvé la mémoire de Qui vous êtes, c’est le plus important, percevoir Qui vous êtes au-delà de tous les temps et de tous les espaces… Un Rien qui a toujours été là…

Et doucement, vous savez que vous êtes en train de revenir au sein de cette dimension, mais on pourrait dire enrichi de ce vécu…

Et vous savez que rien n’est à craindre au sein de votre forme.

Ressentez cette douceur avec vous-même, cet accueil de vous-même au sein de cette histoire…

Et laissez les énergies revenir jusqu’à vos pieds et être totalement dans  votre ici et maintenant et en même temps dans ce Tout et ce Rien, ce Grand Silence que vous êtes…

Respirez profondément si vous le désirez, deux ou trois fois, puis revenez à votre rythme…

Une Présence

Ouah, SUPER ! Quelle douceur. 
Quel Cadeau !!!! Un délicieux ressenti d’être ailleurs, nulle part et ici. D’être tous les personnages….. Et quel atterrissage en douceur.
Je me rends compte que je l’avais déjà ressenti auparavant, seulement maintenant ici, c’est en décuplé. 
GRATITUDE 😍
- Indi

Témoignage de la vibralisation du 22 août

About Catherine ZWICK

Catherine, toujours en quête de connaissances sur la véritable nature de l'être humain et de son univers, nous propose d'expérimenter un alignement vibratoire total avec son Soi, au travers d'une écoute intuitive auranique et quantique.